Parce que formation de sophrologue et pratique sophrologique valaient bien un réseau national !

En tant que formatrice, sophrologue et Directrice de l’Ecole Supérieure de Sophrologie Appliquée j’ai la responsabilité de favoriser la réussite de l’insertion professionnelle des stagiaires, de soutenir et d’accompagner les sophrologues diplômés durant leur parcours professionnel.

Lancer un réseau professionnel de qualité répondait à l’envie d’aller encore plus loin avec eux.

Il ne manquait à mon expérience qu’un moyen de satisfaire un irrépressible désir de les retrouver et de les soutenir dans leurs projets innovants.

réseau national des sophrologues professionnelsJe crois en la force d’un réseau de sophrologues professionnels pour créer des projets ambitieux difficiles à porter seul et promouvoir ce métier si passionnant. Force est de constater qu’en dépit de son jeune âge, le Réseau témoigne déjà d’une ardeur et d’une ambition croissantes au regard des actions réalisées ou programmées.

Il faut croire que c’est la force de l’alliance sophrologique qui s’exprime à travers cet « hyper-potentiel dynamique ». Une force renforcée par le potentiel individuel de chaque sophrologue participant et le pouvoir de développement qu’offre cette synergie des savoir-faire.

La générosité avant tout. C’est ainsi que je pourrais résumer ce que je perçois, ce que je sens, ce que j’entends, ce que je vois, ce que je vis, ce que je cherche et ce que je trouve au sein du Comité Education du RNSP. Choriste à mes heures, la comparaison me vient naturellement à l’esprit et au cœur. Pour donner vie à une création, chaque registre, chaque voix, chaque personnalité, chaque présence, chaque qualité et même chaque défaut -avec ce qu’il interroge et ce dont il témoigne- est à l’œuvre. Chacun est nécessaire et ce n’est qu’ensemble que l’impulsion, le sens, la cohésion, l’élan vital viennent faire écho dans le vécu chaque fois unique de l’auditeur ou du spectateur. Le Comité est un vivier d’humanités au sens propre comme au figuré. Il se nourrit des savoirs passés, et s’enquiert des nouveaux pour en inventer d’autres. Il s’enrichit des compétences de chacun, de sa personnalité, de son expérience, de son histoire, de son unicité, de ses goûts, de ses envies, de son présent et de ses projets. Oui, « le savoir mérite d’être partagé » (Boris Cyrulnik) mais plus encore, il le doit. Si la spécialisation est nécessaire pour que la science avance, seuls la fédération des connaissances, les pratiques, les témoignages et le débat sont à même d’éclairer le chemin de l’humanisme. Avec au cœur la bienveillance, à l’âme la curiosité et au corps la saveur de la vie, les sophrologues du Pôle Education sont des témoins et des acteurs privilégiés pour construire le jourd’hui et porter l’espoir en demain.
Patricia Stehly, sophrologue membre du Pôle Éducation

Qu’est ce que le Réseau National des Sophrologues Professionnels ?

anne almqvist fondatrice essaJ’ai fondé le Réseau National des Sophrologues Professionnels (RNSP) en décembre 2017. Je souhaitais fédérer cette multitude de compétences et de talents individuels afin d’étendre le rayonnement de la sophrologie auprès du grand public, de défendre les enjeux de sa pratique auprès des institutions et de prouver à tous qu’une formation de sophrologue se doit de respecter les pré-requis de la méthode mise au point par son fondateur.

Les sophrologues adhérents ont conçu la charte de fonctionnement du réseau et son règlement intérieur. Entreprise, Éducation, Santé, Sport : 4 pôles thématiques ont d’abord vu le jour; les missions de chacun d’eux, définies par les sophrologues, s’inscrivent dans une dynamique d’échanges et de réflexions communes, autour de projets plus ou moins ambitieux visant à développer et à promouvoir leur activité professionnelle selon un code éthique et déontologique défini par la Société Française de Sophrologie et le syndicat des sophrologues professionnels auxquels nous adhérons et nous nous référons.

Un 5ème pôle Handicap a plus récemment été créé à l’initiative de Patricia Gotteland, formatrice à l’ESSA.

Le réseau est une force, une énergie et une dynamique intrinsèques dans lesquelles les valeurs de la sophrologie résonnent, portées par les sophrologues eux-mêmes. C’est un espace de rencontres, d’entre-aide, de projets, de recherches, de réflexions, d’analyses professionnelles et d’expertise.

J’ai plaisir à voir ces sophrologues ambitieux et résolus s’épanouir dans les actions et les projets qu’ils portent ensemble au sein du réseau.

Depuis que je suis dans le réseau, je me sens entourée et comprise dans ma posture de sophrologue. Après chaque échange avec un des membres du pôle entreprise, je me sens pleine d’énergie et pleine d’idées pour développer mon activité. J’ai d’ailleurs mis en place un atelier co animé avec une sophrologue de ma ville ! Donc plus d’apriori ni de concurrence mais plutôt de la collaboration dans un esprit convivial et bienveillant.
Chitlada Calvier – Sophrologue membre du Pôle Entreprise

Réseau National des Sophrologues professionnels : parce qu’il ne suffit pas d’être formé à la sophrologie…

Si tout commence avec la formation de sophrologue Spécialiste de l’ESSA, sans laquelle la participation au Réseau ne peut être envisagée, elle ne peut être une fin en soi. Profession par essence fondée sur la rencontre, le partage, l’empathie bienveillante du sophronisant… l’exercice de la sophrologie requiert des dispositions semblables à l’égard des autres professionnels de la sophrologie.

C’est dans cette perspective d’ouverture que les objectifs et les missions du Réseau ont été pensés.

Objectif n°1 : travailler, réfléchir et créer des projets avec des sophrologues professionnels où règne une éthique forte.

Mus par une dynamique forte, les membres du Réseau sont actifs et participatifs. Ils prônent le respect d’une approche bienveillante de la sophrologie qui vise à développer, à pérenniser l’activité de chacun, à enrichir et à promouvoir le métier de sophrologue.

C’est dans cet état d’esprit que les sophrologues organisent des conférences, créent des événements, communiquent sur les bienfaits de la sophrologie et cherchent à accroître la notoriété de la profession en véhiculant l’image sérieuse et efficiente d’une sophrologie pratiquée par des experts.

Ce que chacun apporte au sein du réseau ? Des qualités personnelles, un regard différent, des compétences propres dans des domaines variés (législation, communication, rédaction, comptabilité…), des idées, des projets, des contacts… tout cela dans un état d’esprit de collaboration fraternelle et d’une émulation partagée…

C’est le cœur dynamique de notre réseau que j’ai tant de bonheur à suivre.

Le réseau c’est un lieu de rencontres, d’échanges qui m’enrichissent tant sur le plan professionnel que personnel. En faisant partie de ce réseau je me fixe de nouveaux objectifs, je participe à de nouveaux projets et je trouve cela très stimulant. Le réseau c’est aussi un moyen de promouvoir la sophrologie et ses bienfaits dans le respect de ses valeurs et de ses principes.
Virginie Collin, sophrologue membre du Pôle Entreprise

formation de sophrologue en entrepriseObjectif n°2 : promouvoir les pratiques de la sophrologue auprès d’acteurs institutionnels

Nous avons créé des pôles de compétences et un socle professionnel de référence sur lesquels les sophrologues s’appuient et développent des partenariats de travail avec les entreprises, les hôpitaux, l’éducation nationale, les partenaires sociaux, le domaine du sport…

L’objectif est de se rapprocher des instances professionnelles, syndicats, Société Française de Sophrologie, fédérations… de mener des réflexions et des actions communes auprès des acteurs de branches, des ministères…

Le RNSP intervient auprès des professionnels et des cadres hospitaliers mais aussi des patients, des collaborateurs dans les grandes entreprises, d’établissements scolaires, d’associations de parents, d’étudiants en écoles supérieures, auprès de sportifs, d’artistes… en individuel ou en groupe. Les interventions sont variées.

Objectif n°3 : développer un esprit collaboratif pour rompre avec l’isolement professionnel propre aux professions libérales et source d’épuisement.

Et oui, développer une bonne qualité de vie au travail n’est pas l’apanage des grandes entreprises. Elle est plus que nécessaire pour les professionnels libéraux de la relation d’aide.

Le RNSP de l’ESSA me permet à la fois d’asseoir le sérieux de la certification reçue ainsi qu’une meilleure visibilité, mais surtout de me sentir moins seule dans ma pratique professionnelle, en échangeant et en construisant des projets avec mes collègues du réseau, pour une meilleure connaissance et reconnaissance de notre métier et de ses nombreux domaines d’action.
Marie-Aude GOU, sophrologue membre du Pôle Santé

Objectif n°4 : favoriser les échanges de bons procédés…

mais aussi la solidarité, le plaisir d’échanger sur des expériences et de partager des compétences sont au cœur de la philosophie du réseau. Ajoutons l’envie de créer des prestations innovantes, de collaborer sainement entre sophrologues à travers des liens professionnels humains, de tisser des relations professionnelles amicales sources d’équilibre personnel. Ou encore volonté de pérenniser son activité pour faire face à la complexité du métier et à celle de chef d’entreprise.

C’est un plaisir immense que d’échanger et de partager des moments de travail et humains au sein du Réseau d’experts, je me sens dans une dynamique positive, force de proposition.
Ensemble nous sommes plus forts.
Séverine Farah, sophrologue membre du Pôle Entreprise

Le professionnel libéral a par ailleurs besoin de ces rencontres pour développer son expertise, il a besoin de ses confrères et consoeurs pour assurer le fonctionnement des Pôles mis en place, pour trouver ou recommander un sophrologue de confiance, pour assurer la relève lors d’un départ à la retraite.

Enfin, plus prosaïquement, l’existence du Réseau permet de réduire les coûts liés à son fonctionnement et à son essor : réalisation de flyers spécifiques à chaque pôle, échanges d’ouvrages, organisation d’événements…

Réseau National des Sophrologues Professionnels : une organisation démocratique

Présidents et vice présidents, nommés par les adhérents, sont à la tête de chaque pôle et organisent six réunions par an à l’ESSA, qu’ils encadrent avec professionnalisme. J’y découvre une organisation structurée qui permet de définir des axes de travail et des missions spécifiques, de faire le bilan sur le travail que chacun a engagé pour le réseau et de répartir les tâches.

Des réunions informelles sont organisées selon les missions assignées et les engagements professionnels pris.

Tous les membres sont actifs, participent et doivent s’impliquer pour initier une dynamique professionnelle. Je veille à superviser et à soutenir à la fois les programmes d’interventions et leurs actions et je les mets en relation avec mon réseau de professionnels.

Les sophrologues membres du réseau sont référencés sur le site de l’ESSA.

Le Réseau de l’ESSA me relie certes professionnellement à d‘autres sophrologues mais c’est sans aucun doute l’existence de ses relations humaines qui permettent de rompre l’isolement, qui m’attire. La présence évidente au sein du réseau d’une énergie partagée très motivante et dynamisante favorise le développement de notre propre activité. J’y rencontre une envie commune de faire connaître la sophrologie pour la rendre légitime avec une intention essentielle de transmettre. Ensemble pour la reconnaissance de la sophrologie !
Vivianne Francisque, sophrologue membre du Pôle Entreprise

Je participe depuis le début de l’année 2018 à la construction du réseau des sophrologues professionnels de l’ESSA, investie dans le pôle «Entreprises » avec une petite quinzaine d’autres sophrologues. Nous nous réunissons régulièrement à l’ESSA – J’apprécie ces partages qui créent de la solidarité entre professionnels et qui rendent plus forts ensemble.
Nous avons déjà été sollicités par la Mutuelle générale de l’Économie et des Finances (MGEFI) auprès de laquelle nous réalisons des prestations. La mise en réseau nous permet d’apprendre ensemble, de nous rassurer, d’échanger des informations, de nous enrichir de nos expériences mutuelles.
Lyvia Prouvier, sophrologue membre du Pôle Entreprise (07 82 28 72 78)

Le RNSP fait aussi intervenir des professionnels d’autres secteurs

Laurent Deborde, Conseiller en gestion et pilotage d’entreprise, intervient, soutient et suit notre réseau.

formateur essa sophrologieLorsqu’Anne Almqvist a décidé de créer le Réseau National des Sophrologues Professionnels, elle m’a tout de suite sollicité pour intervenir lors des réunions du réseau. Les sophrologues sont des chefs d’entreprise avant tout et elle à conscience qu’il est indispensable qu’ils soient bien formés et informés sur les problématiques qu’ils peuvent rencontrer dans leur réalité professionnelle. Savoir piloter son entreprise pour qu’elle soit pérenne est le but de mes interventions et je sensibilise les sophrologues sur le parcours passionnant mais parfois tumultueux du chef d’entreprise en les éclairant sur les points importants de la réussite d’une entreprise et sur la nécessité d’avoir une vision au jour le jour et dans le futur pour pérenniser leurs activités.
La création du Réseau National des Sophrologues Professionnels rend plus fort les sophrologues adhérents qui mettent en commun leur savoir-faire et les moyens qui leurs permettent d’être plus visibles, de gagner en crédibilité auprès des acteurs sociaux, entreprises et des potentiels clients. La notoriété naissante du Réseau National des Sophrologues Professionnels de l’ESSA est un gage de qualité pour leurs patients.
Développer la qualité de vie au travail devient une nécessité dans les entreprises. Beaucoup de chefs d’entreprise veulent intégrer la sophrologie dans leurs entreprises pour eux-mêmes et pour leurs collaborateurs. Le Pôle Entreprise du réseau ESSA propose des solutions concrètes pour accompagner les entreprises dans cette démarche de bien-être.
Je suis fier de pouvoir contribuer au développement du réseau professionnel de l’ESSA, de les suivre dans leurs actions et je souhaite à tous les sophrologues une infinité de succès.
Laurent Deborde – Conseiller en gestion et pilotage d’entreprise et membre du réseau Rivalis.

Prochainement, un spécialiste du social selling sur Linkedin et un spécialiste de la communication interviendront.

Vous avez suivi une formation de sophrologue et souhaitez intégrer le réseau ?

L’adhésion est gratuite et se fait après lecture de la charte et du règlement intérieur sur lettre de motivation. Les demandes sont étudiées par les présidents et vices présidents des différents pôles et par moi-même. L’adhésion au réseau nécessite une implication à la fois personnelle et professionnelle et une capacité à travailler dans l’alliance de projets collectifs et collaboratifs.

Le sophrologue doit avoir été formé au 12 degré de la méthode afin de postuler.

Bravo pour ce travail énorme. Pour la « jeune » professionnelle que je suis, ces actions portent et dynamisent ! Quelle belle image de notre école, qui rayonne !
Sylvie Piard

Contacter le réseau : reseau@sophrologues.pro

Auteur : Anne Almqvist

2018-06-07T18:56:00+00:00 31 mai 2018|