L’enfant en sophrologie, l’enfance sans fard

L’accueil sophrologique de l’enfant

L’accueil d’un enfant en consultation est le moment d’une rencontre unique et singulière, balisée par le respect de ce qu’il donne à voir, dans son être tout entier. C’est aussi l’occasion d’observer sa façon à lui de m’accueillir dans son espace et dans son instant, afin d’être pleinement présente à la naissance de l’alliance.

L’écoute du sophrologue facteur d’émergence du besoin de l’enfant

L’enjeu consiste d’abord à transformer l’intention initiale du parent pour son enfant, en une implication autonome de l’enfant dans la relation et dans la méthode.

Avec du recul, je prends la mesure qu’une écoute sans jugement et qu’un accueil inconditionnel de l’enfant (au-delà des étiquettes qu’il ressent sur son front), permettent aux filtres habituels que sont le jugement et l’attente d’une conformité normée, de se dissiper peu à peu, telles des nappes de brouillard, permettant ainsi l’émergence puis l’observation du besoin de l’enfant.

La reconnaissance de ce besoin est à elle seule source d’un véritable apaisement.

L’enfant, ainsi reconnu dans ses besoins fondamentaux, pourra se reconnecter à lui-même plus simplement et naturellement et cheminer vers ses solutions propres.

Le sophrologue, un sophro-pédagogue pour l’enfant

Mon travail de guide et de pédagogue s’élabore souvent autour de la respiration, et plus précisément au cœur de ce moment subtil où l’enfant prend conscience du passage entre la respiration naturelle et la respiration « choisie ».

Je ne parle pas uniquement de la respiration abdominale, quand celle-ci est déjà installée et ressentie. Je pense aussi à l’expérience propre à l’intention de lâcher le pilote automatique. Je pense à l’émergence de sa capacité à devenir acteur de son souffle et de sa Vie.

Jamais on ne me l’a appris ça, tu sais !
Paul, 6 ans

Alors je peux respirer moi-même ?
Roxane, 9 ans

C’est un moment qui me fait sourire !
Alexandre, 7 ans

Une séance de sophrologie spontanée, tissée à partir de la rencontre avec l’enfant

enfant en sophrologieJe m’aide aussi des poupées gigognes, qui permettent à l’enfant de manipuler et de comprendre le dehors et le dedans, les différentes strates corporelles, émotionnelles, la présence des 5 sens… et ce « petit » Moi phronique (la plus petite poupée, tout au fond) qui suscite une grande curiosité !

C’est le point de départ de séances construites alors dans la spontanéité créative pour épouser au plus juste les contours de cet enfant en mouvement, dans tous les sens du terme, instant après instant.

Ce positionnement phénoménologique permet de sortir du « pourquoi es-tu en colère ? Triste ? ». Car l’enfant, dans son énergie émotionnelle du moment, n’en n’a pas forcément la conscience.

Sortir aussi du raisonnement, qui vise à expliquer en « mode adulte » comment changer de comportement, alors même que le cerveau de l’enfant n’est pas encore configuré pour cela.

L’accompagnement systémique de l’enfant en sophrologie

Notre méthode, encadrée par ses 4 principes, permet de cheminer au coté de l’enfant, vers l’élaboration d’une passerelle entre lui et lui, le monde de l’enfant et celui de l’adulte, le cortex et le limbique, entre l’instant présent et l’instant présent.

anne mithieuxL’aider à mieux se ressentir, à travers l’expérience d’un « mode d’emploi corporel », vivantiel et durable. Il me parait nécessaire aujourd’hui, d’élargir notre accompagnement dans une vision plus systémique : l’enfant, les adultes qui gravitent autour de lui, et leurs interactions. Ceci afin d’aider à l’adéquation de la relation enfant-adulte, dans le respect des besoins fondamentaux de chacun.

« Prendre soin de soi, pour mieux prendre soin des autres », adage bien connu, qu’il s’agit ici de mettre en relief par l’expérience tournée vers l’auto-empathie, comme un point d’ancrage d’une relation apaisée, baignée de bienveillance et propice à l’évolution positive de chacun et de l’ensemble.

Auteur : Anne Mithieux

2018-04-30T09:38:25+00:0030 avril 2018|