Vous avez suivi une formation de sophrologue et votre décision d’ouvrir un cabinet de sophrologie est prise. Il vous faut maintenant penser au lancement de votre activité.

À ce stade, vos sentiments oscillent sans doute entre vive excitation, doutes et appréhensions. Les questions relatives à la façon de procéder sont certainement plus nombreuses que les réponses.

Comment lancer mon activité de sophrologue ? Quel statut choisir ? Comment me faire connaître ? Quel emplacement privilégier pour l’ouverture de mon cabinet de sophrologie ?

ESSA Formations à la sophrologieLa formation initiale proposée par l’ESSA intègre des modules destinés à éclaircir tous ces points en détail. Ils sont animés par des professionnels de la communication, du marketing, de la gestion et de l’entreprise.

Voici une synthèse des informations que vous devrez collecter et analyser pour bien démarrer votre activité de sophrologue.

1ère étape : analyser votre marché national et local avant d’ouvrir votre cabinet de sophrologue

En France, les secteurs du bien être en général et des médecines dites « douces » ou alternatives en particulier se portent bien. Depuis quelques années ils affichent même une croissance moyenne de l’ordre de 10% par an. Et près de 4 français sur 10 y auraient recours.

activité bien êtreBesoin de trouver des contreparties à nos existences stressantes, recherche de plaisir, vieillissement de la population, culture du corps… plusieurs raisons expliquent cet engouement pour les disciplines qui favorisent la remise en forme ou les approches « corps-esprit ».

La sophrologie a bénéficié de ce contexte favorable. Revers de la médaille : une concurrence elle aussi accrue.

Comprendre les enjeux et les tendances de votre marché de référence est donc capital.

Cette analyse macro-économique doit vous permettre de créer une offre de prestations qui soit :

  1. adaptée aux attentes et aux besoins de vos futurs clients,
  2. susceptible de vous différencier de vos concurrents directs (sophrologues en activité) ou indirects (professeurs de yoga, spécialistes de la méditation…).

Pour les mêmes raisons, il est tout aussi important de vous intéresser aux services qui existent à proximité de votre adresse d’installation avant d’ouvrir votre cabinet de sophrologue.

Une étude de marché locale peut vous aider à affiner les composantes de vos prestations : quels dysfonctionnements traiter en priorité ? À quel tarif ? Sur quelle zone géographique ? Pour quels types de populations (particuliers, entreprises, clubs de sport…) ? …

2e étape : définir les particularités de votre activité de sophrologue

points forts sophrologieAu cours de cette étape, vous listerez vos points forts.

Expériences passées, formations suivies, diplômes obtenus, spécialités sophrologiques éventuellement abordées, affinités avec des publics spécifiques, traits de personnalité… en théorie, tous les éléments vous concernant peuvent vous servir dans le cadre de votre activité de sophrologue.

À vous de déterminer ceux que vous déciderez d’exploiter pour vous présenter et valoriser vos services.

Exemple : vous êtes sociable, tenace et bénéficiez d’une incommensurable énergie à revendre ? Ces qualités devraient faciliter une démarche commerciale fondée sur les contacts directs (phoning, animation de portes ouvertes…).

Développer ses compétences

3e étape : formaliser votre offre de prestations de sophrologue

Les 2 premières étapes ont permis de clarifier ce que vous seriez en mesure de proposer. Il convient maintenant de formaliser :

  • ce que vous ferez (pathologies traitées, bénéfices à attendre pour le sophronisant…)
  • pour qui vous le ferez (coeur de cible, autres populations éventuelles)
  • comment vous le ferez (méthode, processus, durée et déroulement d’une séance, modalités de prise de rendez-vous, respect de la réglementation en vigueur…)
  • à quel prix vous le ferez,
  • où vous le ferez (centre ville ou périphérie, dans votre propre local ou en « co-location »…),
  • sous quel statut vous le ferez (libéral, SAS, auto-entrepreneur…)

Ces informations vous permettront de concilier vos ambitions de développement et les moyens requis pour y parvenir.

4e étape : déterminer vos objectifs commerciaux au regard de vos besoins

ouvrir cabinet de sophrologieBusiness plan, compte d’exploitation prévisionnel, plan de trésorerie, charges, impôts… voilà un lexique qui peut s’avérer fort éloigné de votre grammaire sophrologique !

Ces aspects aussi sont présentés dans le cadre de la formation de l’ESSA. Mais si décidément vous rechignez à manier les chiffres, le conseil d’un expert vous permettra d’éviter les mauvaises surprises.

Reste que ces données sont un peu à la gestion de votre activité ce qu’un cap est au navigateur : utiles. Donc ne le négligez pas !

Il est ainsi important de savoir quelle rémunération vous attendez de votre activité de sophrologue. En partant de cet objectif et en tenant compte de vos charges, vous pourrez fixer vos tarifs et estimer le nombre de séances qu’il vous faudra animer.

5e étape : faire connaître votre activité et votre cabinet de sophrologue

La communication a beau intervenir en fin de processus, elle n’est pas le moins important des paramètres à travailler.

La forme, c’est le fond qui remonte à la surface
Victor Hugo

communiquer sur son activité de sophrologueChoix d’un nom pour votre activité, création d’un logotype, d’un site web, d’un flyer de présentation, présence sur les réseaux sociaux, organisation de portes ouvertes… réfléchissez à vos objectifs et aux « supports » qui vous permettront de vous faire connaître auprès des cibles que vous cherchez à atteindre.

Faites appel à des freelances ou encore à des plateformes spécialisées si vos budgets sont restreints.

Il existe aujourd’hui de nombreuses solutions clé-en-mains grâce auxquelles vous pourrez obtenir ce dont vous avez besoin pour démarrer, y compris pour l’impression de vos supports de communication.

Créer un logo

Plateformes Smashinglogo, Logogénie, Freelogodesign, Créerlogo

Créer un site web

Plateformes Webself, Wix, e-monsite, WordPress

Imprimeurs en ligne

Plateformes Saxoprint, Pixarprinting, Easyflyer, Stampaprint

Pour éviter les mauvais surprises, listez ce que vous attendez des prestataires que vous sollicitez. Et rédigez un cahier des charges le plus complet possible pour chacun d’eux. La création d’un logo et celle d’un site web répondent à des enjeux et à des pré-requis distincts.

Démarrer votre activité de sophrologue

Expérience, formation, descriptif de vos prestations, bénéfices à en attendre… enfin, à moins de trouver un bon rédacteur, la formalisation de votre offre de services et de ses avantages sera de votre ressort.

Pensez à :

  1. exploiter et valoriser vos points forts et les particularités de votre activité ou de vos services,
  2. structurer votre argumentation (accroches de synthèse, hiérarchisation des informations…) en l’adaptant au support concerné (site web, dépliant…)
  3. être compréhensible par votre public cible : les personnes qui auront recours à vos services ne maîtrisent pas forcément le jargon sophrologique,
  4. faites-vous relire par des tiers de confiance afin de vous assurer que ce que vous proposez a été compris.

Google My Business

Vous ouvrirez votre cabinet de sophrologue sur une zone géographique précise ? Le référencement local de votre site web dans les moteurs de recherche est aussi un critère à intégrer.

Auteur : Eric Eymard