Critiques infondées, insultes, pressions, discriminations, brimades, humiliations, injonctions contradictoires, gestes déplacés… en matière de harcèlement au travail, l’imagination perverse de certains managers est au moins aussi vaste que leurs capacités de nuisance.

Dans un récent documentaire diffusé sur France 3, la réalisatrice Lucia Sanchez a écouté les explications de petits chefs repentis et les récits désabusés de leurs victimes.

Les justifications alambiquées des harceleurs et des harceleuses n’inclinent guère à la mansuétude. Et on peine à trouver ces personnages sympathiques en dépit de leurs prises de conscience salutaires.

harcèlement des managersOn l’aura compris : ces « petits chefs » là n’ont rien à voir avec des amoureux de gastronomie en culottes courtes.

Ou alors uniquement pour leur aptitude à préparer la sauce avec laquelle ils ont mangé leurs subordonnés.

Le harcèlement au travail est encadré par la loi

Quelle que soit la forme des dérives qui peuvent survenir (agissements sexistes, harcèlement moral ou sexuel…), il incombe à l’employeur de préserver ses employés.

En France, selon les chiffres du Ministère du travail, les cas de harcèlement, qu’ils soient à caractère moral ou sexuel, concerneraient environ 3 salariés sur 10.

Considéré comme un délit pénal, le harcèlement au travail peut être puni d’une peine pouvant aller jusqu’à 3 ans de prison et d’une amende jusqu’à 45.000 euros.

Le harcèlement moral se manifeste par des agissements répétés susceptibles d’entraîner, pour la personne qui les subit, une dégradation de ses conditions de travail pouvant aboutir à :

  • une atteinte à ses droits et à sa dignité,
  • une altération de sa santé physique ou mentale,
  • ou une menace pour son évolution professionnelle.

harcèlement au travailPour les victimes de ces agissements, les implications ne sont pas anodines. Incitation à démissionner, perte de sens, ennui, stress, burn out… la palette des effets produits par l’irresponsabilité coupable de certains managers peut même aller jusqu’au suicide.

France Telecom, Renault, La Poste, Fnac, Police nationale… les exemples ne manquent malheureusement pas.

Des centaines de salariés du privé comme du public ont chaque année recours à cette extrémité.

La sophrologie pour lutter contre le harcèlement en entreprise

Les effets bénéfiques de la sophrologie en tant que « science de la conscience harmonieuse » peuvent être utilisés dans de nombreuses situations.

Relation d’aide, gestion des émotions, méditation de pleine conscience… le sophrologue dispose « d’outils » et de techniques lui permettant d’accompagner des personnes ayant subi un harcèlement dans le contexte de son activité professionnelle.

Il peut aider ces individus à comprendre et à accepter les souffrances qui résultent de comportements nocifs.

Vaincre le harcèlement moral par la sophrologie

Pierre Bonnasse, formé à l'ESSA

Vaincre le harcèlement moral par la sophrologieEn rendant la sophrologie accessible à tous et à toutes, cet ouvrage enseigne, en théorie comme en pratique, comment faire immédiatement face au harcèlement moral et à ses auteurs égotiques et pervers, et cela, à la fois sans violence ni peur ni victimisation, mais avec bienveillance. Vous apprendrez que si le mot peut tuer ou détruire il peut aussi guérir et élever, et que si les agressions psychologiques peuvent user et meurtrir, elles peuvent aussi être des occasions remarquables pour se dépasser et grandir. La victoire sur la violence physique et verbale dépassera ici le problème initial en vous ouvrant la voie à une rencontre avec vous-même, plus riche et plus vivante que vous ne l’auriez imaginée. Une véritable délivrance.

La formation de spécialisation en sophrologie appliquée à l’entreprise s’inscrit dans une démarche différente.

S’agissant du fonctionnement interne d’une entreprise, elle peut ainsi servir à prévenir les risques d’un management toxique.

À l’issue de cette formation, les sophrologues sont en capacité d’identifier les sources potentielles de dérives « psycho sociales » (stress, burn-out…) et  de construire un cadre adapté de Qualité de Vie au Travail.

Après avoir travaillé pendant plus de 25 ans au sein de grandes entreprises en France et à l’étranger, Christine Tournaire est devenue formatrice à l’ESSA. C’est elle qui anime la spécialisation de sophrologue en entreprise.

DÉCOUVRIR LA SPÉCIALISATION ENTREPRISE

ENTRETIEN SMILE AVEC CHRISTINE TOURNAIRE

picto essa formationsPourquoi suivre une Spécialisation en Sophrologie appliquée à l’entreprise ? À quoi sert-elle ?

Christine Tournaire • Suivre la spécialisation en Sophrologie appliquée à l’entreprise permet de répondre à plusieurs enjeux…

formatrice en sophrologieIntervenir en entreprise lorsqu’on est praticien en médecine complémentaire ne s’improvise pas, surtout si le professionnel n’a pas encore eu d’expérience professionnelle en entreprise.

Il s’agira dans un premier temps d’appréhender les mécanismes de fonctionnement de l’entreprise ou de l’organisation, à savoir la hiérarchie, l’activité économique ou son secteur d’activité, la qualité ou la nature des relations humaines en son sein.

Au-delà de ce premier contact, le professionnel aura besoin de connaitre les enjeux pour l’entreprise de recourir aux services du sophrologue.

L’entreprise qui va proposer cette prestation aux salariés va le faire dans quel objectif ? Savoir questionner est essentiel pour construire le contenu de l’accompagnement et la démarche est différente d’un accompagnement individuel dans son cabinet.

Pour le professionnel, sophrologue, l’enjeu sera d’être en capacité de proposer ses prestations et de donner envie à son interlocuteur de recourir à ceux –ci ! Là, nous abordons la partie dite commerciale de l’activité : organiser des actions commerciales n’est pas un gros mot, même lorsqu’on est thérapeute !

Sophrologue, profession libérale, sont des chefs d’entreprise : produire son activité, réaliser les tâches administratives, comptables, s’occuper du juridique (assurance…) et puis se faire connaitre pour générer du chiffre d’affaires et vivre de son activité professionnelle. Là aussi, est l’objectif de cette démarche.

Enfin, le sophrologue aura besoin également d’adapter ses pratiques à l’environnent de l’entreprise, les ateliers étant collectifs. Il s’agira de proposer un programme précis, qui répondra aux besoins spécifiques de l’organisation et du client.

picto essa formationsComment identifier les entreprises susceptibles d’avoir besoin de l’accompagnement d’un sophrologue ?

Afin de proposer des interventions adaptées, il est essentiel de savoir définir le besoin du client.

Pour cela, différentes étapes sont à suivre, de façon très concrète et avec une méthodologie précise. L’avantage du sophrologue est qu’il a déjà – croyance de ma part ! ☺ – une grande capacité d’écoute, outil indispensable à une bonne définition de l’objectif du client.

Aujourd’hui les entreprises doivent répondre à différents enjeux face à la difficulté du recrutement des compétences et face à une situation de turn over important des collaborateurs.

La QVT, selon l’ANACT
La qualité de vie au travail désigne et regroupe sous un même intitulé les actions qui permettent de concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail pour les salariés et la performance globale des entreprises, d’autant plus quand leurs organisations se transforment.
Depuis l’accord interprofessionnel de juin 2013 « Vers une politique d’amélioration de la qualité de vie au travail et de l’égalité professionnelle », les entreprises sont incitées à expérimenter de nouvelles manières de concilier performance et mise en œuvre d’organisations du travail favorisant les conditions de travail et de vie des salariés.
La QVT est positionnée comme levier de conciliation du bien-être au travail et de la performance de l’entreprise.

Au-delà de la gestion du stress, de la qualité du sommeil… le sophrologue est un acteur privilégié d’accompagnement de la QVT.

Important

Au 01/01/2020, il y a obligation entreprise de plus de 250 salariés de nommer un référent harcèlement sexuel.

Pour prévenir le harcèlement, il est indispensable, au sein de l’organisation, de communiquer, de former les salariés, de permettre et faciliter la parole, de favoriser les temps d’échange afin de sensibiliser à l’impact potentiel de paroles ou d’actes.

Les actions de communication, comme en matière de sécurité au travail et de prévention des risques, doivent être régulières et impactantes.

Le sophrologue a, dans ce domaine aussi, une présence à proposer, pour l’accompagnement individuel de victime de harcèlement : reconstruire son image de soi, son estime de soi, se libérer du stress…

Auteur : Eric Eymard