David Servan-Schreiber

par Anne Almqvist
Anne_Almqvist_300dpi

Le Dr David Servan-Schreiber est mort

Le neuropsychiatre David Servan-Schreiber, qui luttait contre une grave rechute d’un cancer apparu en 1992, s’est éteint cet été, le dimanche 24 juillet 2011.

Devenu très célèbre depuis son 1er ouvrage paru en 2003, Guérir, best-seller mondial traduit en 40 langues, puis Anticancer paru en 2007. Il présente dans son 1er ouvrage plusieurs approches naturelles qui font surtout appel au corps plutôt qu’au langage pour lutter contre le stress, l’anxiété et la dépression « sans médicaments ni psychanalyse », sans rejeter la médecine classique ni fustiger les médicaments, mais en voulant associer les méthodes parallèles contre la dépression et le cancer.

« Devant l’accumulation des risques d’une surmédicalisation que plus personne ne contrôle, il est temps que nous fassions entrer les méthodes de traitement naturelles dans notre culture médicale », écrivait-il en 2005.

L’organisme est complètement imbriqué avec notre psychisme, et nous ne pouvons pas soigner le corps sans tenir compte de l’esprit. A l’intérieur de notre cerveau se trouve le cerveau émotionnel dit «limbique», qui fonctionne différemment et souvent indépendamment du «néocortex», cerveau où siègent la pensée, le langage et la cognition.

Le cerveau émotionnel régit le bien-être psychologique et une grande partie de la physiologie du corps (cœur, tension artérielle, hormones, systèmes digestif et immunitaire). Le cerveau émotionnel est plus intime avec le corps qu’il ne l’est avec le cerveau cognitif. C’est pour cette raison qu’il est souvent plus facile d’accéder aux émotions par le corps que par la parole.

Ainsi le Dr David Servan-Schreiber présente la méthode de la cohérence cardiaque et d’autres approches, telles l’EMDR, l’acuponcture, développe les bienfaits du sport, ou encore, de la communication non violente…

MENS SANA IN CORPORE SANO

un esprit sain dans un corps sain”

anticancer

Dans son 2nd ouvrage Anticancer, il révèle son cancer et il préconise des méthodes naturelles qui, associées aux traitements médicamenteux, permettent d’augmenter le potentiel naturel des défenses immunitaires pour lutter contre la maladie: exercices physiques, alimentation saine, méditation, yoga, relaxation … «Que ton aliment soit ta seule médecine» disait Hippocrate, le célèbre médecin.

Voici les aliments anti-cancer : Le curcuma qui est un anti inflammatoire naturel qui doit être mélangé à du poivre noir; le thé vert puissant antioxydant et détoxifiant; le gingembre anti-inflammatoire, antioxydant; les choux (de Bruxelles, chinois, brocolis, choux-fleurs…); ail, oignons, poireaux, échalote, ciboulette; les légumes  et fruits: carottes, patates douces, courges, citrouilles, tomates, les framboises et les myrtilles et tous les fruits aux couleurs vives; algues, champignons, chocolat noir…

_MG_0876

La mort de David Servan-Schreiber n’invalide pas ses deux ouvrages. Cet homme, ce médecin, ce chercheur, cet auteur a vécu 19 ans avec son cancer, défiant tous les pronostics médicaux. Il a lutté contre le cancer mettant à mal parfois son équilibre personnel pour que la médecine s’ouvre à une vision plus systémique et holistique.

« Toute la sagesse des médecines ancestrales, qu’il s’agisse de l’ayurvéda, de la médecine chinoise ou de la tibétaine, est d’avoir compris que soigner, c’est rétablir l’équilibre au sein du corps et non pas se focaliser sur tel problème particulier… la santé ne peut se concevoir qu’à l’échelle de l’organisme, voire à celle de la nature, tant il est vrai que tout est interconnecté. » écrit-il dans son dernier ouvrage, On peut se dire au revoir plusieurs fois (éditions Robert Laffont 2011) qu’il dédie aux cancérologues qui l’ont accompagné, à ses patients et à ses trois enfants.

Anne Almqvist