Mindfulness : les thérapies basées sur la pleine conscience

Un mouvement de grande ampleur se produit aujourd’hui dans le monde de la psychothérapie et de la psychiatrie, avec l’introduction d’un nouvel outil basé sur l’entraînement à la pleine conscience. Selon son initiateur Jon Kabat Zinn, on peut définir la pleine conscience comme :

Savoir porter son attention où et quand on le souhaite, dans un regard libre de jugement.

L’origine de l’entraînement à la pleine conscience en revient au Bouddha historique.

Puis cette pratique a été reprise en Europe vers 1910 par le Dr Roger Vittoz, médecin Suisse, qui en a fait une pratique psychothérapeutique ; puis vers 1963 par le Dr A. Caycedo, avec l’introduction en sophrologie du courant phénoménologique.

Aux Etats Unis, Jon Kabat Zinn élabore dans les années 1970 un protocole de gestion du stress basé sur la pleine conscience, qui sera repris vers 1985 par le psychiatre Singel Segal et ses collaborateurs dans le cadre de la prévention des rechutes dépressives.

Depuis une dizaine d’années, cette pratique émerge en France, introduite dans le milieu de la psychothérapie par le Dr Christophe André. Le mouvement est porté actuellement par l’association pour le développement de la mindfulness.

Cette conférence étant «expérientielle», différentes méditations seront conduites, avec la phraséologie spécifique de la pleine conscience, et nous choisirons entre le « body scan », approche phénoménologique de la conscience corporelle, la respiration comme ancrage dans l’ici et maintenant, la marche zen proche de la marche phronique, le « mindfull-yoga »permettant d’ancrer la pleine conscience dans nos mouvement quotidiens, l’accueil méditatif des affects « négatifs », les trois minutes d’espace de respiration « faire face », proche de la sophro correction existentielle.

Nous parlerons aussi des présences psychosensorielles diverses permettant d’élargir notre conscience sensorielle, mettant les sens en relation les uns avec les autres, et favorisant notre créativité ainsi qu’une vision poétique du monde.

Les sophrologues seront particulièrement intéressés par ces approches très bien structurées, introduisant ces différents outils dans une progressivité étudiée pour la psychologie de l’homme moderne, et qu’il est tout à fait possible – une fois que l’on maîtrise bien le protocole – de reprendre tant en groupe qu’en entretiens individuels.

2018-02-01T17:48:07+00:00 6 mai 2015|