L’état de flow d’un sportif ? Il peut être défini comme l’état psychologique optimal qui offre à l’athlète l’incommensurable bonheur d’être parvenu à associer performances et enjeux dans une symbiose parfaite.

Un quasi état de grâce en somme que favorise la sophrologie, durant lequel le potentiel physique, psychique, émotionnel… de l’individu a pu s’exprimer pleinement pour atteindre son but. Atteindre l’état de flow, c’est réussir à fédérer le corps, le coeur et le cerveau dans une perspective d’alignement idéal.

ESSA a développé deux formations spécifiques qui visent à atteindre l’état de flow pour gagner en performance sportive. Ces formations sont animées par des professionnels du sport sophrologues : MindUp Training pour les entraîneurs et les coachs sportifs et MindUp Sophro destinée aux sophrologues qui souhaitent comprendre le monde du sportif, sa charge mentale… pour mieux l’accompagner.

La formation MIND UP Training
La formation MIND UP Sophro

Mihaly Csikszentmihalyi : père fondateur de l’état de flow

état de flow Mihaly CsikszentmihalyiLe concept de « flow » est défini dans le milieu des années 70 par Mihaly Csikszentmihalyi.

Pour ce chercheur et professeur d’origine hongroise, le plaisir que procure l’état de parfaite concentration et de confiance maximale qui facilite le défi à relever peut être exploité dans de nombreux contextes : sport, mais aussi art, politique, travail…

Qui n’a pas été dans ces « petits nuages » caractéristiques d’un plaisir plein et entier ?

Qui n’a pas connu ces moments d’intense accomplissement durant lesquels la chose à faire se réalise dans une légèreté singulière et avec une facilité inhabituelle ?

Qu’il s’agisse d’une relation amoureuse idyllique, d’une improvisation musicale improbable, d’une démonstration mathématique limpide ou d’un exploit sportif inégalé, ces instants de fusion pluridimensionnel sont autant rares que précieux.

Le corps, l’attention, la concentration, les sens, les émotions et le mental sont idéalement alignés et se mobilisent de concert dans le cadre d’une expérience qui se vit à l’unisson dans une totale osmose.

Si elle alimente d’abord le courant de la psychologie positive en général, la notion d’état de flow sera ensuite largement décrite dans le cadre des compétitions sportives de haut niveau.

Car l’état psychologique optimal favorise la réalisation d’une performance sportive dans la fluidité, la précision, le rythme et sans effort apparent particulier.

Nul doute que Yannick Noah fut conquis par l’état de flow lorsqu’il remporta le tournoi de Roland Garros en 1983 !

Les indicateurs de l'état de flow selon Csikszentmihalyi

Csikszentmihalyi identifie plusieurs éléments qui sont les indicateurs de l’apparition et de l’intensité du flow :

  • une perception d’un équilibre entre ses compétences personnelles et le défi à relever ;
  • une centration de l’attention sur l’action en cours ;
  • des feedback clairs ;
  • des sensations de contrôle sur les actions réalisées et sur l’environnement ;
  • l’absence de stress, d’anxiété et d’ennui ainsi que la perception d’émotions positives (e.g., bien-être, plaisir).

Source : Le concept de « flow » ou « état psychologique optimal » : état de la question appliquée au sport • Pascale Demontrond et Patrick Gaudreau • Staps n°79 (2008)

L’état de flow s’apparente à cette pleine conscience qui découle de l’état sophronique

En sophrologie, on parle alors de corrélation noético-noématique.

C’est à la fois l’action qui captive et saisit le sujet et le sujet qui s’empare de l’action qu’il saisit. Le phénomène se produit dans un lâcher prise qui permet la rencontre d’une union parfaite d’où l’effort, le devoir, l’exigence sont exclus et dans un sentiment de complétude.

Quel que soit le domaine d’activité, cet état de flow favorise la performance.

préparation mentale pour l'état de flowSelon Christian Target l’état de flow peut être qualifié d’état de fluidité.

  • Une immersion complète dans l’activité », qui « isole du reste du monde ». La concentration est maximale et reste focalisée sur l’action à venir.
  • Une sensation de contrôle, de perfection et d’efficacité maximale ». Seules les informations pertinentes sont traitées par le sportif. Bien qu’ils évoquent l’impression d’un pilotage automatique, paradoxalement, c’est un traitement stratégique de l’information qui s’opère à cet instant-là.
  • Fixation d’objectifs ou récompense extérieure à l’activité » ce qui veut dire que le sportif ne se focalise pas uniquement sur le résultat. La notion d’échec ou de réussite est ici absente.
  • Une impression de faciliter ». L’athlète est détendu et relâché.
  • Une impression de plaisir. » Le plaisir est au centre de la préoccupation du sportif.
  • Le problème de la confiance ne se pose pas.
    Manuel de préparation mentale • Editions Chiron

Le programme MindUp Trainer vise à atteindre l’état de flow pour gagner en performances

formation état de flowCe n’est pas hasard si « l’état psychologique optimal » relève d’un graal pour les sportifs et les athlètes de haut niveau.

Il est une condition sine qua non de la performance.

Paradoxalement, le fait de vouloir créer ou accéder à l’état de flow, nous en éloigne.

Cette projection dans un futur qui peut sembler inaccessible constitue un acte mental qui exclut de l’expérience celui qui la traque. Elle s’apparente à un duel avec soi-même qui divise, angoisse et morcèle.

Cet état cérébral optimal pour faire du bon travail se caractérise par une plus grande harmonie neuronale, par l’interconnexion riche et bien synchronisée de plusieurs régions du cerveau. Quand on en fait l’expérience, idéalement, les circuits nécessaires à la tâche en cours sont très actifs, tandis que ceux qui n’ont aucun rapport sont au repos, et le cerveau est précisément en phase avec les besoins du moment. Quand notre cerveau se trouve dans cet état, on a beaucoup plus de chances de donner le meilleur de soi, quel que soit l’objectif visé.
Daniel Goleman • Focus. Attention et concentration : les clefs de la réussite • Editions Robert Laffont

Comment s’entraîner à flirter et à pénétrer cet état de grâce pour gagner en performances ?

Seul l’entraînement mental permet de développer les compétences cognitives, sensorielles, émotionnelles, attentionnelles et concentratives intrinsèques pour générer une confiance inconditionnelle.

La méthode MindUp Trainer que j’ai mise au point avec Sébastien Racine vise à l’acquisition de ces compétences de façon simultanée et indissociable de l’entraînement physique et tactique.

La formation MIND UP Training
La formation MIND UP Sophro

L’exercice de la concentration senso-perceptive associé à l’entrainement physique et tactique permet de contrôler les pensées en créant des automatismes mentaux comme on créé des automatismes techniques.

La répétition mentale de visualisations statiques et dynamiques multisensorielles spécifiques habitue le sportif à la conscience du corps, à la sensation et au plaisir du geste. Elle développe aussi les fibres sensibles de l’acuité attentionnelle dégagées de tout objectif de résultat.

Mindup game pour l'état de flowLe MindUp Game, support pédagogique quotidien de cette discipline nouvelle, a pour but d’exercer le dialogue interne à des formulations positives.

Il entraîne au regard valorisant et à la concentration exécutive sur des tâches précises du quotidien.

La focalisation par l’attention soutenue et la concentration, calme les métacognitions et régule les émotions en libérant l’esprit d’injonctions et de tout jugement durant un match.

Accepter les échecs, les difficultés et la fatigue passagère est un sport mental qui s’apprend et invite à cultiver l’estime et la maîtrise de soi et la tranquillité de l’esprit.

Le joueur qui accepte ses erreurs avec discernement pourra prendre du recul, les dépasser et relancer une dynamique positive et constructive.

Le dialogue interne négatif ou positif n’accompagne pas le joueur ou la joueuse de tennis dans des conditions optimales pour performer puisque les phrases et les mots de ce discours sont liées à l’objectif de résultat et la peur de perdre.
Sébastien Racine • Co-fondateur de la méthode MindUp Trainer Tennis • Préparateur mental et sophrologue

C’est un acte de bienveillance avec soi qui libère de l’égo défensif et élimine l’adversaire le plus redoutable : soi-même.

Timothy Gallwey, auteur de The inner game of tennis, nomme ces deux adversaires le « teller » et le « doer ». « Le mental » qui dicte sans arrêt au « corps » ce qu’il doit faire crée des agacements, des peurs et des tensions contre performantes et laisse le joueur dans un courant de haine dont il n’a pas conscience.

Pour soutenir cette énergie durablement, s’exercer à lâcher la pression entre chaque point s’avère nécessaire. Le MindUp Training, par ses séances de sophrologie, de méditations spécifiques et ciblées permet progressivement d’être en mesure d’accueillir une tempête, un ouragan d’émotions et de les vivre en pleine conscience, avec tranquillité, pour rester dans l’instant focalisé sur l’activité en elle-même et y trouver du plaisir et de la motivation.

Les bénéfices de cet entraînement sont multiples :

  • Confiance en soi
  • Tranquillité d’esprit
  • Concentration
  • Performance
  • Motivation
  • Réussite
  • Satisfaction
  • Plaisir
  • Dépassement de soi
  • Complétude
  • Relâchement
  • Concentration
  • Souplesse et dynamisme.

• Sur le même sujet •

  1. Formation Mindup Trainer pour renforcer le mental des sportifs de haut niveau
  2. Mind Up Training : former les professionnels du sport à la sophrologie
  3. Préparation mentale du jeune sportif de haut niveau : entretien avec Guy Ontanon
  4. Sophrologie et sport : exercices sophrologiques pour les joueurs de tennis
  5. Sophrologie, préparation mentale et sport de haut niveau

Auteur : Anne Almqvist